Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 12:21

val-de-merde.jpg

 

Ce parasite a pillé l'héritage de Charlie Hebdo, fait un procès stalinien à Siné, a quitté le navire qui coulait (Charlie a perdu la moitié de ses lecteurs grâce à Siné Hebdo), pour devenir le laquais du  nabot

Cet escroc qui a oublié que l'humour était sensé être son gagne-pain

roupille dans un bureau à signer les oukases du frictateur

 

Dès demain, je n'écouterai plus les matinales de France Inter

Si vous pouviez en faire autant et persuader deux de vos amis à vous imiter...

2x2x2x2x2x2x2x.......             ça fait des millions

 

Alors, l'enculé sera viré

Repost 0
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 11:13

france-pourrie.jpg 

L’affaire Éric Beurk est exemplaire :

On ne parle pas du problème de fond,

Des ministres corrompus jouent les vierges effarouchées,

Se portent garants, accusent les journaliste courageux qui osent affronter la dictature des milliardaires

 

L’accusé attaque Eva Joly,

C’est ubuesque : c’est Al Capone qui attaque la justice…

 

Le parallèle entre notre gouvernement et les voyous de l’équipe de France

Est de plus en plus évident :

On ne demande ni aux uns ni aux autres des résultats

Ils puisent dans la caisse, font des caprices, s’indignent qu’on ose les critiquer

Ce sont les signes réitérés d’une société délétère qui s’enrichit en piétinant le peuple.

 

Beurk !

Repost 0
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 14:31

musique.jpg

 

Quand Jack a inventé le concept, il était question de sortir un vieux biniou poussiéreux que tata Margot avait rapporté de sa Bretagne natale avant de crever dans la maison de retraite des marguerites…

 

C’est devenu la rente de gros porcs de musiciens dignes de jouer au foot

 

Mais il semble que – crise aidant -  le mouvement s’inverse

Et qu’on pourrait revenir à la musique pour tous

Ce soir, je vais empocher mes harmonicas et tester le changement

En attendant, faites la fête

Oubliez le foot, la retraite et les connards quelques heures

Demain il fera jour pour se souvenir que le cauchemar n’est pas un rêve

Mais une réalité

Où tous ces salopards qui nous demandent des sacrifices

Pètent dans la soie,

Nagent dans l’or dur

Et baisent dans la pute…

 

Bonne fête

Repost 0
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 10:42

Anelka-insulte-domenech.jpg

Petit mot d'amitié envoyé au frictateur d'inter, qui fut outré par le sketch de didier Porte,

oubliant que l'emploi de ce genre de mots grossiers fut son gagne pain pendant des années...

 

A Philippe VAL

Fossoyeur de Charlie Hebdo
ayant perdu la mémoire

Pire que Didier porte, l'Équipe écrit en toutes lettres "Va te faire enculer, sale fils de pute"

En tant que censeur teigneux
vous devriez dénoncer l'équipe à votre ami l'empereur des nabots

bonne frictature !

Excellent article qui compare le naufrage des bleus et celui de votre complice, président de 10 % des Français

Repost 0
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 03:27

appel-du-18-juin.jpg

 

La fête est finie

Les démagos sont rentrés dans leurs palais

Il est temps d'actualiser l'appel du général.

Car il faut résister, le nazi ayant été remplacé par le mafieux financier

Voici donc ma contribution :

 

« Les salauds qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des fortunes françaises, ont formé un gouvernement.

Ce gouvernement, alléguant la crise et la mondialisation, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat.

Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force financières, lobbyiste et mafieuse, de l'ennemi.

Infiniment plus que leur nombre, ce sont les manipulations, les mensonges, les accords secrets qui nous font reculer. Ce sont la corruption, le bourrage de crâne et le spectacle incessant qui ont amené nos chefs là où ils en sont aujourd'hui.

Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour les d’en bas. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.

Car les d’en bas de France ne sont pas seuls ! Ils sont partout les d’en bas ! Ils ont un vaste Empire derrière eux. Ils peuvent faire bloc avec les d’en bas d’Asie, d’Afrique et d’Amérique et utiliser sans limite l’immense pouvoir des peuples.

Cette guerre économique n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n'est pas tranchée par la frictature française. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force financière, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force solidaire supérieure. Le destin du monde est là.

Moi, Rachien de rien du tout, actuellement à Lalbenque, j'invite les d’en bas et les d’au milieu, où qu’ils se trouvent, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les chercheurs, les humanistes, les vrais philosophe (couché BHL !) à se mettre en rapport avec moi.

Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.

Demain, comme aujourd'hui, j’écrirai des conneries sur over. »

 

Repost 0
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 08:56

pute-foot.jpg

-         Allo Raymond !

Ah ! bonjour…

Ta gueule ! Bonjour tu me dis… tu crois qu’il est bon ce jour ??? trou du cul sans fond ! Les racailles avaient raison, t’es un gros naze !

Oh ! Ducon, t’es là ?

Oui, Maître.

Tu vas me foutre le camp de ton palace, connard ! Sinon, je t’envoie mes bouchers pour te crocheter, te couper les couilles et je te fais enculer par Vilpingre.

Oh non, mon despote, pas les couilles !

Tu risques rien, t’en as pas ! Je vais t’expliquer, moule de mes deux, ce que tu viens de faire :

Ta putain d’équipe de négros me fout dans la merde et toi, même pas black, tu es le chef de cette bande de singes. Grâce à toi, je vais encore perdre des points dans le thermomètre qui troue le cul des couillons d’en bas. Si tes ouistitis avaient gagné la coupe, je serais redevenu le héros que la France attend. Et réélu en 2012, grâce à deux ou trois ballons au fond des filets du Brésil, ce pays d’enfoirés qui vend plus d’armes que mes potes du CAC… Mais tes bonobos sont des p’tites bites sur un terrain de foot. Juste bon à faire tirer leurs putes, comme s’ils n’avaient déjà pas assez de fric. Je vais m’occuper d’eux, Baison va les renvoyer dans leur pays de crasseux… et toi, t’as pas intérêt à croiser mon chemin, parce que je te détruis.

Tu veux que je te dise, espèce de larve de caniveau, au deuxième but, ma pute a éclaté de rire, et m’a dit : « putain, ils sont aussi petits que toi », puis elle s’est foutue à poil et a ouvert la fenêtre en grand pour montrer son cul à la France d’en bas. Un garde du corps est venu la protéger des agressions, puis il l’a enfilée, comme chaque soir de défaite électorale…

Bon, je vais aller me refaire à Londres, au moins De Gaulle ne va pas me chier dans les bottes, aussi grand qu’il soit, il est mort ce grand con.

Allez, Raymond, va te finir, j’envoie un pote s’occuper de ta femme.

Toute façon, avec ta gueule de cocu, tu me feras pas croire qu’elle va pas voir ailleurs si tu n’y es pas.

Je compte sur toi, j’achète le journal de lundi, j’espère y lire ton suicide en première page.

Je t’encule

- Merci, mon empereur !

Repost 0
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 21:51

Je n’aurais pas dû venir.

Je savais que je ne faisais pas le poids.

Bac plus 4, fils à papa, résistant, sortant de prison…

Aucun de ces plus sur mon CV banalement simpliste.

 

Et le recruteur en chef qui te toise comme d’en haut d’un escabeau de Roland Garos

Claquant de la langue comme un dompteur claque son fouet,

Impatient de radier, irradier, humilier le clochard du travail pourri

 

T’aurais pas du y aller

Une semaine ou un mois de plus à chômer, comme on te le mitone

C’était rien !

Pourquoi avoir voulu te distinguer, sans espoir de résultat ?

 

La kalachnikov, ça fait des trous propres, bien rouges, heil kamarad !

Le mec ne pleure même pas, assommé de douleur et de perforation

Tu aurais aimé voir ton nabot si détesté, passoirisé commak

Mais il y a trop de gardes merdes à dessouder avant le nirvana criminel

 

Alors, bêtement, tu as tiré dans le tas,

Dans un tas d’innocents médiatiques

Que tu découvres crapules dès que tu grattes un peu au-delà des 10000 par mois

 

Sûr que tu ne sais pas exactement pourquoi ils le méritaient

Mais à ce niveau, il y a forcément eu corruption, copinage, rézo…

Mérite mon cul !

Ça baigne dans la saumure

 

Alors, finalement, tu ne regrettes pas le tableau de chasse :

3 connards, 2 connardes et un dégât collatéral, un pauvre gamin futur trou du con en chef

Le plus triste est que tu ne peux même pas payer l’addition

personne ne vient plus dans ces banlieues glauques

 

Et même que te voilà héros, reconnu des pauvres trous du cul qui glandouillent à longueur de temps, incultes et violents

 

La prochaine fois, c’est ta peau qu’il se feront

Sans méchanceté, pour le plaisir, le plaisir du chasseur

Tu es plus coupable, plus tuable qu’un lapin

 

Bonne pêche !

 

Repost 0
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 15:30

trader.jpgJérôme, qu’il s’appelait.

Poète, étudiant brillant, employé modèle,

joyeux compagnon de bamboche, porte-monnaie percé,

partageant ses gains d’employé de banque avec amis et autres parasites,

il a quitté la caisse d’épargne pour de nouvelles aventures, des défis, l’envie de gagner,

d’emporter des marchés, le travail, valeur des héros du 21ème siècle.

 

Aisé sans BM, arriviste sans costard, il surfait sur le net, sur le pas très net,

allant de succès en triomphe,

hasardeusement échoué sur une île déserte où le fric poussait comme champignons en automne.

Son petit bureau de trader était aussi modeste que ses gains étaient mirobolants.

 

La première année, sa banque a gagné 12 milliards, dont 3, rien que grâce à lui.

Bien sûr, il a parfois enfreint la ligne jaune, rouge, noire et bleue blanc rouge…

Il a signé un torche-cul dédouanant sa hiérarchie de toute responsabilité.

Le pactole gonflait comme un bœuf, les patrons enflaient prématurément leur retraite dorée,

et notre héros jouait, bandait,

jouissant sur son clavier face à des ribambelles de chiffres, de quotas, des bonus et autres ratios…

 

Mais il s’ennuyait. Casino 15h par jour, bonjour.

C’est sympa le jeu, mais si c’est un jeu,

pas si c’est un zoo ou l’animal savant doit pirouetter sur le nez pour ébahir le connard ventripotent.

Un matin enjolivé de gazouillements d’oiseaux,

il a perdu la min d’or.

 

Tout barrait en couilles

Les atouts d’hier, devenaient des brêles du jour

Les connards d’en haut riaient à moitié :

il est terrible, il croit nous faire peur…

Les pertes du jour atteignaient les gains des 17 dernières années.

Qu’importe, le yoyo allait remonter la ficelle.

Et le lendemain, les gains remontaient comme une bandaison matutinale.

Suprême entourloupe de ce salaud de fils de pauvre.

Plombé la banque, les connards et tout le reste.

 

Adulé des années, viré illico.

 

Hier, il a plu à seaux, comme une giboulées de plus-values à Draguignan.

Jérôme, promu SDF y avait élu domicile récemment.

 

Disparu  pas d’avis de recherche.

On oublie.

 

Salaud de noyé de fils de pauvre même pas célèbre.

 

         
Repost 0
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 15:17

9782915839197.jpg

 

Sur mon site, j'offre un bouquin sur le foot :

17 textes qui brocardent la beauferie !!!

 

Pour tout achat d'un autre livre... quand même !!!

Repost 0
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 13:26

Ce minable a porté plainte contre le fournisseur des images qui montrent sa minabilité :

 

Souvenez-vous, l'empereur de la maffia française vient pérorer à la télé nationale

et attaque un technicien qui ne lui a pas léché les bottes

Il est dans sa fonction officielle,

en tant que président,

il abuse de son pouvoir  (croyant être sans témoin)

et se permet d'agir comme un voyou du 9 3

 

Pourriture !

 

J'espère que tout ça passera un jour en jugement face à des juristes impitoyables qui lui feront ravaler sa bêtise.

 

Berk !

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de languedefeu
  • Le blog de languedefeu
  • : Refuser le tout financier la pensée unique la gouvernance inique la dictature du fric la flicaillerie universelle écrire, jouer, échanger sur ces thèmes. Les utopies sont les réalités de demain (Victor Hugo)
  • Contact

Texte Libre

Humeur du jour

Auijourd'hui, je m'emmerde à écouter des explicationspas claires pour comprendre ce truc

Liens