Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 09:48

130410-Chef-indien.jpg

Pendant que  les magazines et les chaînes de télévision parlent de  la vie des célébrités,

le  Chef de la Tribu des Kayapo a reçu la pire nouvelle de  sa vie :

Dilma,  la présidente du Brésil,

a  donné son approbation  pour la  construction d'une  énorme centrale hydroélectrique (la 3ème plus grande  au monde).

C'est la sentence de mort pour tous les peuples vivant près du  fleuve,

car le barrage  inondera environ 400 000 hectares de  forêt.
Plus  de 40 000 Indiens  devront trouver de nouveaux endroits où  vivre.
La  destruction de l'habitat naturel, la déforestation et  la disparition de plusieurs espèces sont des  faits !
Nous savons  qu'une image vaut mille mots,

et montre le véritable  prix à payer  pour la  "qualité de vie" de nos modes de vie dit  "modernes"
Il n'y a  plus dans notre monde de place pour ceux qui vivent  différemment,  

que  tout doit être aplani, que chacun, au nom de la  mondialisation, doit  perdre son identité, sa façon de  vivre.

Je  vous en prie si cela vous  indigne, transférez  ce message et faites-le  parvenir à  tous ceux que vous  connaissez 

Merci pour  la vie et la bio  diversité.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le Mousquetaire des Mots 16/05/2013 10:28


La connerie est partout et surtout là où il y a du fric. Moralité : abolissons le fric.

râleuse ex02468 25/04/2013 21:36


je pense que la connerie devient majoritaire dans le monde ; et quoi faire ??je me sens complètement impuissante, et ça m'énerve!!

Présentation

  • : Le blog de languedefeu
  • Le blog de languedefeu
  • : Refuser le tout financier la pensée unique la gouvernance inique la dictature du fric la flicaillerie universelle écrire, jouer, échanger sur ces thèmes. Les utopies sont les réalités de demain (Victor Hugo)
  • Contact

Texte Libre

Humeur du jour

Auijourd'hui, je m'emmerde à écouter des explicationspas claires pour comprendre ce truc

Liens