Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 10:15

Ce technicien au langage élégant et châtié

Est un cas :

Lui et sa femme (nous les appellerons les Thénardier, vous verrez pourquoi)

Ont été sauvé de la dèche par mon ami G.

Mais le rat n’a pas de mémoire.

Et en sortant du marasme ces deux charmants individus

Ont investi le monde des « qui pètent plus haut que leur QI »

Lui, M. Kisaitout sans l’avoir appris

Elle se voyant prête à jouer des rôles de jeune premier

Alors qu’elle en a l’âge CFA…

Le ridicule ne tue pas, hélas !

 

Ce spectacle de sketchs fonctionnait très bien auprès du public.

Il a été fusillé par les Thénardier.

 

18 janvier 2011.

Réunion travers pour choisir de nouvelles pièces, les spectacles en cours sont en fin de course.

Chacun expose son souhait : deux orientations : projet collectif (une pièce regroupant tout le monde, ou presque), ou plusieurs spectacles.

Hervé avance son projet L134

A. G. et moi soutenons ce projet.

Gégé sort du bois : il veut faire un monologue, le titre lui plait et il veut jouer un texte qu’il ne connaît pas… il n’aime pas le projet collectif, sans l’avoir lu !

Les anciens (à part H.) protestent : nous ne voulons pas de petits rôles…

Merci pour les autres !

Le coup de grâce est porté par le Thénardier :

« C’est infaisable, il faut au moins 60 projecteurs et 100 costumes. »

J’ai vu cette pièce (du catalogue ABS)

Pièce montée (Hi hi !) avec 12 projos et quelques costumes.

Abandon de cette idée.

H. propose un texte court (moins d’une heure)…

G. voudrait jouer Georges dandin… finalement, peu de gens ont un texte à proposer.

Quand vient mon tour, je répète que je souhaite monter une de mes pièces… j’expose, propose le texte… Gégé le prend et l’abandonne rapidement, sans le lire, bien sûr,  

A. s’en empare et dit que si ça lui plait, il le montera…

La présidente relance le projet collectif, G. répond qu’on peut le monter tout en montant avant d’autres projets…

 

On sent des tensions, des rivalités, loin du rassemblement souhaité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alone63 05/12/2012 18:56


"Faut les travailler à coup de lattes ,en férocité",ah non zut çà c'est du cinéma,dommage j'aimais bien.

Présentation

  • : Le blog de languedefeu
  • Le blog de languedefeu
  • : Refuser le tout financier la pensée unique la gouvernance inique la dictature du fric la flicaillerie universelle écrire, jouer, échanger sur ces thèmes. Les utopies sont les réalités de demain (Victor Hugo)
  • Contact

Texte Libre

Humeur du jour

Auijourd'hui, je m'emmerde à écouter des explicationspas claires pour comprendre ce truc

Liens