Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:06

Le nain qui représente le MEDEF - tout comme son homologue politique -

estime que la racaille, les apuv'cons, les karcherisables, ont encore trop de dents.

Baisser le SMIC, travailler le dimanche, la nuit,...

pourquoi pas après la mort ?

Lui qui s'est augmenté de 29 %... avec un salaire de plusieurs SMIC

Tous ces salauds voudraient voir la piétaille crever dans leurs camps de concentration modernes que sont ces belles entreprises dont la taux d'ajustement des effectifs est le suicide.

Ils poussent le cynisme jusqu'à raconter que pour sauver le modèle social français...

il faut le tuer !

Ils n'ont que faire du sort des 99 %

Seule compte leur course mortifère au "plus que mon voisin"

Leur appétit insatiable pour l'argent n'a aucun sens et bien sûr aucune limite

Florence Marigot disait : tout est précaire dans la vie...

J'ajouterai que tout est limité dans la vie :

La durée de la vie, la planète, la jouissance...

Pourquoi le fric ne serait-il pas limité ?

Au nom de quel dogme ?

Ah non ! Pardon ; la haine n'est pas limitée, le pouvoir de nuisance :

les records de Staline et Hitler restent à battre.

Peut-être qu'avec un peu plus de précarisation on y arrivera.

Il suffirait de pousser dehors 5 % de la population mondiale

(C'est quoi 5 % ? Insensible, une broutille)

pour battre à plate couture ces deux petits joueurs du XXème siècle

Les records aussi sont précaires

Nazisme économique

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de languedefeu
  • Le blog de languedefeu
  • : Refuser le tout financier la pensée unique la gouvernance inique la dictature du fric la flicaillerie universelle écrire, jouer, échanger sur ces thèmes. Les utopies sont les réalités de demain (Victor Hugo)
  • Contact

Texte Libre

Humeur du jour

Auijourd'hui, je m'emmerde à écouter des explicationspas claires pour comprendre ce truc

Liens